Category

Plats de résistance

Category

Sauce chèvre, citron et miel

Aussi bizarre que cela puisse paraître à certains, le chèvre et moi, ça n’a jamais été une histoire d’amour. J’ai mis deux décennies à aimer cette perle du patrimoine français, au grand dam de ma famille. Mais dernièrement ce fut la révélation, et pour ne point m’arrêter en si bon chemin, j’ai poursuivi les essais, jusqu’à trouver la #perfeccìon (la modestie n’est pas de saison). Une sauce légèrement sucrée et acidulée au goût de chèvre frais, l’effet est presque celui d’un risotto. #masterchef #illusion Le plat se réalise en une quinzaine de minutes, et le résultat a quand même de la gueule, tellement d’ailleurs qu’il m’a fait prendre conscience de ma nouvelle addiction : prendre en photo mes oeuvres culinaires, même quand il n’y a franchement pas de quoi s’extasier. #confessionduneaccroàinstafood Mais bon, en plus d’être belle gosse, cette sauce a de quoi épater les papilles d’ton chum là, alors…

Ma recette de pesto basilic

J’ai passé la semaine en banlieue chez mes parents, le printemps avait envahi ma campagne. Entre les feuilles sur les arbres, les fleurs, et le soleil, la nature avait vraiment pété un câble. Alors après m’être sentie comme un oiseau et fait du granola coco pour la semaine, j’ai décidé de porter les couleurs de la nature dans mon assiette, parce que ma mère m’a toujours appris à créer de l’harmonie de couleurs avec mes vêtements. #lacuisineçatache Avec le retour des épinards frais, je me suis dit que c’était le moment d’en garnir mes smoothies et commencer à faire des sauces pesto maison. Cette recette est très fraîche (et verte) par le mélange épinards-basilic, légèrement acidulée (et verte) grâce au jus de citron, et croquante (et verte) avec les amandes et les petits pois frais, crus. Sur des pâtes, des céréales comme du sarrasin avec du parmesan, fromage de chèvre…

Lunchbox poivrons sautés et poulet mexicain

Vous connaissez la gastronomie mexicaine, avec ses fajitas pleines de légumes, épices et… fromage et huile à gogo? Eh bien, j’ai décidé que ce ne serait pas réservé pour les grandes occasions, et parce que je suis une meuf sympas, je vous propose une version plus light, #superhealthy, mais non moins goutteuse (sur ma vie wesh). Bon j’avoue, pour cette box j’ai un peu triché. J’ai utilisé du poulet déjà fait, que j’ai acheté à Marks & Spencer. « Poulet à la mexicaine ». Pour l’agrémenter j’ai fait sauter mes poivrons avec des épices, et le matin avant de partir j’ai ajouté du persil frais et des graines de sésame blanches et noires. Du coup, en tout ça m’a pris quoi, une quinzaine de minutes? Cela dit, si vous vous sentez de faire votre propre poulet, voici la recette complète, qui vous demandera simplement une quinzaine de minutes en plus. Ah et…

Frites d’aubergine à la libanaise

A chaque fois que je reviens chez ma mère, quand je passe le pas de la porte, ça sent comme chez ma mamie, c’est-à-dire ce qui représente pour moi le Liban. C’est que pour m’appâter, ma mère sait utiliser les saveurs de son enfance, qui sont devenues aussi les miennes, et que j’apprends aujourd’hui à cuisiner. Et ce weekend, avec l’impression du retour du printemps, j’ai eu envie d’aubergines et de leur texture croustifondante. #cyrillignacsortdecesorps Cela dit, ce n’est pas parce qu’elles sont labellisées « à la libanaise », que ces aubergines sont difficiles à faire. En accompagnement ou en apéritif, vous allez faire des ravages ! #uneautreimagedelafemmefatale (et de l’homme stylé aussi) Ingrédients (apéritif pour 4 personnes / accompagnement pour 2 personnes) : – 1 aubergine – 1 yaourt au lait de vache brassé – Ail en poudre – Sel – 1 c.à.s de pignons – Quelques feuilles de persil frais Coupez en tranches…

Mes Expériences Thaïes (Easy & Yummy)

boeuf au basilic thaï

En débarquant à Chinatown (aka le 13ème arrondissement de Paris), me voilà partie, avec mon caddie, prête à le remplir de nems aux crevettes et canard laqué dans les supermarchés Tang Frères.

Après plusieurs recherches de recettes sur internet, je me suis rendue compte que la cuisine au wok était en réalité beaucoup plus simple que je ne le pensais ! Il suffit de quelques coups de couteau et d’un feu bien fort.  Une fois que l’on comprend le principe, il n’y a aucune limite #YOLO #thug. Les combinaisons sont infinies et toujours réussies.

La première étape, c’est d’investir dans un wok (et accessoirement de bons couteaux)! Il ne sert pas que pour la cuisine thaïe, chinoise ou japonaise. Les légumes, la viande, tout y passe. C’est rapide, ça diffuse la chaleur et ça ne baigne pas dans l’huile #healthy #veggie #lovelife!

Ma grande découverte, c’est le basilic thaï, j’en mets partout (et même entre les dents)

Izma dents habitées

Le plus facile à réaliser et qui peut servir de base pour des ajouts de légumes, de nouilles et d’épices, c’est un bœuf aux oignons et au basilic thaï.

Le secret de la cuisine thaï, c’est qu’il faut tout couper avant de cuire quoi que ce soit, car une fois qu’on ouvre le feu, il faut être prêt car tout s’enchaine très vite.

Ingrédients pour 2 personnes :

– 1 gousse d’ail

– 1 petit piment rouge

– 1-2 oignons selon la taille (et plus si vous entretenez une histoire d’amour secrète avec les oignons sautés)

– de la ciboulette thaï

– basilic thaï (à volonté, donc!)

– environ 250g de bœuf tendre

Pour nos voisins du 13ème, on en trouve chez Tang Frères, elle est bonne et bon marché !

Quant à la sauce, il faut de la sauce soja, sauce poisson et sauce huître.

Hachez l’ail en petits morceaux. Pareil pour le piment. Par contre, ils sont très forts, alors n’en mettez pas beaucoup, et surtout attention à la manipulation, à mains nues, il brûlent la peau pendant plusieurs heures (j’en ai, of course, fait l’apprentissage empirique).  Hachez fin les oignons, la ciboulette. Coupez  le boeuf en petits morceaux. Séparez les feuilles de basilic de leur tige mais gardez les entières et mettez-les de côté.

Dans un bol, versez une cuillère à soupe de sauce soja, une c.à.s de sauce poisson, idem de sauce huître. Mélangez.

C’est pas beau toutes ces couleurs mises côtes à côtes ? #cyrillignac #croustillant #fondant #croustifondant

On passe à la cuisson.

Munissez vous de deux cuillères en bois pour remuer très souvent le contenu du wok.

Chauffez d’abord votre plaque à vide (7-8 sur l’échelle de Richter). Une fois bien chaude, mettez le wok et attendez que celui-ci soit bien chaud. Ajoutez ensuite un peu d’huile végétale. Lorsque celle-ci est chaude, ajoutez l’ail et le piment. Lorsque l’ail devient doré, ajoutez les oignons et la ciboulette. 2 minutes suffisent environ entre chaque étape si vous avez bien chauffé le wok au préalable. Ajoutez le bœuf par dessus et versez la sauce lorsque le bœuf se colore un peu sous l’effet de la flamme.

Ne laissez pas cuire trop longtemps pour que le boeuf reste tendre. Une fois la viande cuite, éteignez le feu et ajoutez les feuilles de basilic, mélangez, et servez !